Les Halles centrales de Paris, construites sous le règne de Napoléon III: Ouvrage Illustré par Victor Baltard

Titre de livre : Les Halles centrales de Paris, construites sous le règne de Napoléon III: Ouvrage Illustré
Date de sortie : January 26, 2018
Auteur : Victor Baltard
Broché : 30

Les Halles centrales de Paris, construites sous le règne de Napoléon III: Ouvrage Illustré par Victor Baltard est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Les Halles centrales de Paris, construites sous le règne de Napoléon III: Ouvrage Illustré par Victor Baltard

Victor Baltard avec Les Halles centrales de Paris, construites sous le règne de Napoléon III: Ouvrage Illustré

L’espace de terrain, actuellement occupé parles Halles centrales, ne fut d’abord qu’un vaste marécage, que la culture changea en prés, sous le nom de Champeaux, à l’époque où Lutèce tenait encore entière dans l’île de la Cité. Quand la population toujours croissante se vit forcée de passer la Seine pour chercher sur la rive droite sa place d’air et de soleil, les prés ne tardèrent pas à se partager en marché et en cimetière, ces deux nécessités premières de toute agglomération humaine, et les Champeaux devinrent, sous les auspices de sainte Opportune et plus tard des saints Innocents, un lieu spécialement affecté à la sépulture pour les morts, et au trafic pour les vivants.
Cet usage, qui peut nous paraître à bon droit bizarre, mais qui alors semblait tout naturel, subsiste encore dans certaines provinces de France, et dans la plupart des cantons catholiques en Suisse. En 1183, Philippe-Auguste acheta des administrateurs de la maladrerie de Saint-Lazare une foire qu’il transféra au marché des Champeaux : pour donner aux vendeurs la facilité d’abriter leurs marchandises,il fit construire sur ce terrain des étaux couverts, y réunit les deux marchés qui se tenaient auparavant dans la Cité et devant l’ancienne église de la Madeleine, et entoura cet espace d’une muraille percée de portes qui se fermaient pendant la nuit. Telle fut l’origine de l’établissement qu’on nomme aujourd’hui les Halles.